ⓘ Honda XL 250 S

                                     

ⓘ Honda XL 250 S

La XL 250 S est un modèle de motocyclette de type trail du constructeur japonais Honda. Équipée comme une moto de cross, elle possède les équipements réglementaires lui permettant de circuler sur la route.

                                     

1. Historique

La XL250, apparue en 1972, a lancé Honda sur la scène montante des trails-bike. En 1974, la CR250M Elsinore est présentée, mais son moteur à deux temps et le fait dêtre plus une enduro quune véritable trails en feront un échec.

En 1975 Honda reste fidèle au 4 temps avec une nouvelle mouture de la XL, trop lourde pour le tout-terrain 148 kg elle nest pas à son aise hors des routes.

Cest dans ce contexte quapparaît la gamme XLS 125, 250 et 500. Appelée plus communément XLS ou 250XLS, la XL250S remplace la XL250 en 1978. Plus légère que sa devancière 123 kg, la XLS est un véritable trail, aussi à laise dans les chemins que sur route. Le moteur et la partie cycle sont entièrement nouveaux. Ce nest pas une simple évolution, mais bien un nouveau modèle qua proposé Honda.

Elle fait partie de la famille des Honda XL encore en production et en développement. Ses concurrentes japonaises furent la Kawasaki 250 KL à partir de 1978 et la Yamaha 250XT deux ans après.

                                     

2. Description

La conception de la partie cycle est classique et repose sur des techniques éprouvées de lépoque. Le cadre simple berceau ouvert, que lon retrouve sur la majorité des trails du moment, nétant pas un modèle de rigidité en tout-terrain et à rythme soutenu.

La suspension arrière est assurée par un bras oscillant et des combinés inversés. Une fourche télescopique non réglable, permettant un débattement de 204 mm, garantit lamortissement sur chemins cabossés.

Seule entorse aux standards de lépoque, lénorme roue avant de 23 pouces. Celle-ci, ajoutée aux suspensions à grand débattement, fait culminer la selle à 845 mm de haut 790 avec un pilote de 68 kg selon le manuel datelier et installe la garde au sol à 272 mm de haut. Les obstacles intra et extra urbains nétant que des formalités aisément franchies.

Il en va différemment aux vitesses supérieures à 80 km/h, la roue avant constituant un gyroscope important ayant pour effet de rendre la direction lourde et difficile à changer de cap.

Lidée fût vite abandonnée par Honda et les modèles suivant équipés de roues 21 pouces. Le choix de pneus dans cette taille étant réduit aujourdhui type cross ou trial uniquement en neufs.

La jante arrière est équipée dun gripster.

À sa sortie, elle nest disponible quen une seule couleur Tahitian Red, agrémentée de filets noir, rouge et jaune. Ce coloris perdurera deux ans. Ces modèles sont reconnaissables entre autres par les caches latéraux plus petits que sur les millésimes suivants.

En 1980, elle est disponible dans un ton de rouge différent, appelé Helios Red. Les filets deviennent rouge, orange et blanc. Les caches latéraux sagrandissent pour cacher la batterie et la boîte à fumée côté droit et la boîte à air côté gauche.

En 1981, la teinte Monza Red/Black est disponible.

                                     

3. Motorisation

Les moteurs de la 250XLS et de la 500XLS sont de conception similaire. Le monocylindre 4 temps, incliné de 15°, délivre 21 ch à 7 500 tr/min pour un couple de 2.12 mkg à 6 000 tr/min.

Il est alimenté par un carburateur Keihin de 28 mm de diamètre, type PD04B PD04A pour les versions françaises 238 cm 3 et allemandes 17 ch avec un gicleur principal n o 115 au lieu dun n o 120.

Ce moteur utilise une distribution à quatre soupapes, permettant de réduire la masse par soupape et dobtenir un régime maximum supérieur ainsi quun meilleur remplissage du cylindre à haut régime. La majorité des moteurs monocylindres de lépoque utilisaient deux soupapes.

La culasse possède la particularité davoir deux conduits déchappements distincts - ce qui, bien que novateur à lépoque, est devenu plus commun depuis - aboutissant en un collecteur formé de deux tubes se rejoignant sur le côté du moteur.

Les vibrations du moteur sont atténuées par deux équilibreurs entrainés par chaîne. Le démarrage par kick est facilité grâce au décompresseur automatique qui agit sur les soupapes déchappements lorsque le kick est actionné et le piston au point mort haut.

Lalésage du cylindre en 74 mm est ramené à 72.5 mm pour la France afin de diminuer la cylindrée à 238 cm 3 permettant déchapper à une TVA sur les machines de plus de 240 cm 33 % au lieu de 20 % en deçà de cette cylindrée.

Le circuit électrique est en 6 V. Lavance à lallumage est contrôlée par un mécanisme centrifuge. Un allumage électronique gère le déclenchement de létincelle à la bougie.

Les carters moteur possèdent un plan de joint horizontal permettant un démontage aisé de la boîte de vitesses et du vilebrequin. Le système de lubrification ne possède pas de filtre à huile mais seulement un tamis. Le stockage de lhuile est dit à carter humide et emporte 2 litres.

La CB 250 RS reprend la même motorisation que la 250XLS mais avec un circuit électrique en 12 V et un démarreur électrique.