ⓘ Honda CB77

                                     

ⓘ Honda CB77

La Honda CB77 ou Super Hawk ou Honda 305, est une motocyclette bicylindre en ligne de 305 cm 3

produite de 1961 à 1967. On sen souvient aujourdhui comme de la première moto sport Honda. Il sagit dun modèle de référence dans les avancées de Honda sur les marchés occidentaux des motos durant les années 1960 réputée pour sa vitesse et sa puissance ainsi que pour sa fiabilité. Elle est considérée comme lun des motos qui ont établi la norme pour les motos modernes.

                                     

1. Caractéristiques

La CB77 avec une cylindrée de seulement 305 cm 3 avait un moteur relativement gros par rapport à la plupart des autres motos japonaises de cette période. Ses performances lui permettaient de rivaliser avec des motos étrangères beaucoup plus grosses. Elle a rapidement acquit une réputation de fiabilité et recevait des équipements relativement luxueux tels quun démarreur électrique.

La CB77 a été construite grâce à lexpérience acquise par Honda en course et différait considérablement des modèles précédents. Elle avait un cadre en tube dacier au lieu des cadres en tôles embouties des anciennes Honda et une fourche avant télescopique. Le moteur bicylindre en ligne, le plus gros alors disponible pour une Honda, était capable de tourner à 9000 tr/min et faisait partie intégrante de la structure de la moto, offrant une rigidité dans un cadre sans tube diagonal à lavant. Il pouvait emmener la moto à plus de 100 mi/h 161 km/h et était aussi rapide et plus fiable que des bicylindres parallèles britanniques avec de plus grosses cylindrées. Cycle World testa sa vitesse de pointe moyenne aller-retour à 104.6 mi/h 168 km/h, et son 1/4 milles 0.4 kilomètres en 16.8 secondes pour atteindre 83 mi/h 134 km/h.

Lauteur Aaron Frank la désignée comme "la première moto japonaise moderne… qui a établi les standards des motos que nous connaissons encore aujourdhui, plus de quarante après".

                                     

2. Motos associées

Honda produisit également une moto de 247 cm 3 de plus faible puissance appelée CB72 Hawk. Celle-ci avait un alésage de 54 mm réduisant la cylindrée et des carburateurs de 22 mm mais avaient les mêmes caractéristiques que la CB77.

En 1962, Honda présenta une moto tout-terrain, la CL72 250 Scrambler, avec le même moteur 247 cm 3 que la CB72 Hawk, mais avec un berceau de cadre complètement différent incluant une plaque de protection et dautres réglages pour une utilisation tout-terrain.

En 1965, la CL77 305 Scrambler est apparu, similaire à la CL72 mais avec le moteur plus gros de 305 cm 3 de la Super Hawk.

                                     

3. LHomme à tout faire

Dans le film LHomme à tout faire de 1964, Elvis Presley conduisait un CB77 Super Hawk, plutôt quune Harley-Davidson à laquelle Presley serait associé plus tard. Paramount Pictures voulait éviter à cette époque limage hors-la-loi des motos qui avait pour origine la couverture médiatique les émeute de Hollister de 1947 et du film Léquipée sauvage de 1953, en particulier compte tenu des scandaleux mouvements de hanche télévisées de Presley. Honda cultivait une image saine et non menaçante avec sa campagne de publicité pour la Super Cub "Vous rencontrez les gens les plus gentils sur une Honda", de sorte que la CB77 était idéale pour que le personnage du film de Presley paraisse juste assez rebelle, mais pas trop. Le film, coïncidant avec la chanson de 1964 des Beach Boys "Little Honda", était aussi une publicité gratuite pour Honda dans les premières années de la marque aux États-Unis.

                                     

4. Zen et lart de lentretien des motos

Robert M. Pirsig conduisit une CB77 Super Hawk 1966 lors du voyage quil fit avec son fils et leurs amis en 1968. Ce voyage aller-retour de deux mois de leur domicile de St. Paul, Minnesota à Petaluma, Californie, est devenu la base du roman de 1974 Traité du zen et de lentretien des motocyclettes. Le roman ne mentionne jamais la marque ou le modèle de la moto de Pirsig, mais parle de leurs compagnons, John et Sylvia Sutherland et de leur nouvelle BMW, un R60/2. La R60/2, prisée pour sa place dans la littérature moto, a changé de mains et a été régulièrement conduite. Pirsig est décédé en 2017 et, en 2019, son épouse Wendy K. Pirsig fit don de la CB77 à la Smithsonian Institution. Cette donation comprenait la veste en cuir, les souvenirs de Pirsig du voyage de 1968 et certains de ses outils personnels.