ⓘ Göppingen Gö 9

                                     

ⓘ Göppingen Gö 9

Le Göppingen Gö 9 était un avion expérimental allemand de la Seconde Guerre mondiale, destiné à tester les possibilités dun appareil utilisant le principe dune lhélice propulsive, située dans la queue et éloignée de son moteur.

                                     

1. Développement

En 1937, Claudius Dornier observa que le fait de rajouter des moteurs et hélices supplémentaires à un appareil afin daugmenter sa vitesse, avait aussi linconvénient daccroitre sa trainée. Ce constat était surtout visible dans le cas des moteurs montés en nacelle au-dessus des ailes. Pour minimiser cet effet néfaste, une alternative avait été trouvé dans la configuration dite Push-Pull, avec un moteur avant équipé dune hélice tractive, tandis que le moteur arrière est équipé dune hélice propulsive. Cependant, un nouveau problème apparaît avec ce type darchitecture à savoir un décalage du centre de gravité en raison de la présence du moteur dans la partie arrière du fuselage. Dornier breveta une alternative en faisant en sorte que le moteur alimentant lhélice propulsive soit dans la partie avant de lappareil et commanda un avion expérimental pour valider lidée.

Lappareil de test fut dessiné par le Dr Ulrich Hütter. Celui-ci prit un fuselage de Dornier Do 17 comme modèle, mais sans les nacelles moteurs et à une échelle réduite 1:2.5. La construction du prototype fut confié à une société de Göppingen État libre populaire de Wurtemberg, spécialisée dans les planeurs, la Schempp-Hirth Flugzeugbau Gmbh. Le Reichsluftfahrtministerium ou RLM Ministère de lAir du Reich désigna officiellement lappareil Göppingen Gö 9 et celui-ci reçut limmatriculation civile D-EBYW.

                                     

2. Conception

La cellule était entièrement construite en bois et avait un train tricycle rétractable, ce fut dailleurs lun des tout premiers appareils allemands à utiliser ce concept. La motorisation était assurée par un moteur à piston en ligne Hirth HM 60 à 4 cylindres inversés refroidis par air, positionné dans le bas du fuselage au niveau de lemplanture des ailes. En plus de cette installation moteur peu orthodoxe, une autre nouveauté fut lempennage cruciforme, munie dune grande dérive ventrale avec une roulette, qui avait entre autres fonctions de protéger lhélice quadripale du sol lors des phases de décollage et atterrissage. Le cockpit était protégé par une verrière pouvant totalement senlever pour permettre linstallation du pilote.

                                     

3. Historique

Le Gö 9 effectua de nombreux tests, dabord sur la terre, puis en juin 1941 en vol tracté par un Dornier Do 17 et enfin en vol autonome. Le pilote dessai de Dornier, Hermann Quenzler, souligna lexcellent comportement de lavion en cas de coupure moteur, confirmant ainsi la faisabilité du concept de lhélice propulsive avec moteur éloigné. Lexpérience acquise à partir de Gö 9 fut utilisée pour la conception du chasseur lourd Dornier Do 335 Pfeil en configuration push-pull. On ne connaît pas le sort du Gö 9 par la suite.